Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Panier Commander

Nos marques

Rechercher

Vertus et bienfaits de la vitamine C

Historique de la vitamine C

Les symptômes d'une carence en vitamine C étaient déjà connus 1 500 avant notre ère et furent décrits par Aristote. Le scorbut atteignait principalement les marins au long cours, privés de fruits et de légumes pendant de longues périodes. Son issue était souvent fatale jusqu'au XVIIIe siècle, période durant laquelle on a découvert que la consommation de citron prévenait cette maladie.

En 1928, Albert Szent-Gyorgyi isola la vitamine C, qu’il nomma « antiscorbutique », ou acide ascorbique. Cette découverte lui valut un prix Nobel en 1938. Ce fut également l’année de la première synthèse d’une vitamine à des fins commerciales.

La vitamine C L ascorbique est probablement le supplément le plus consommé en Occident, mais sa feuille de route comporte plusieurs controverses. En 1960, Linus Pauling, détenteur de deux prix Nobel, affirmait que de hautes doses (2 g et plus par jour) de vitamine C pouvaient traiter le rhume et le cancer. De nombreuses recherches plus tard, ces deux affirmations sont encore contestées.


La vitamine C L ascorbique est utilisée avec succès depuis fort longtemps pour son action immunostimulante, elle possède néanmoins d'innombrables autres propriétés attestées scientifiquement, mais encore peu connues.

 

Ses rôles
- La vitamine C participe à la formation mais aussi et surtout à la réparation du collagène des os, des cartilages, des ligaments et des petits vaisseaux sanguins (capillaires).
- Elle favorise l’absorption du fer alimentaire.
- Elle intervient dans la résistance aux infections (immunité) en renforçant le rôle des leucocytes, cellules de l’organisme qui nous défendent contre les agressions externes.
- Comme la vitamine E, la vitamine C est une vitamine anti-oxydante qui intervient dans la lutte contre les radicaux libres. Elle jouerait en particulier un rôle dans la prévention du risque de cataracte en luttant contre l’opacification du cristallin induite par les radicaux libres.
- Elle constitue un agent essentiel dans le processus de fabrication du collagène (ciment de la peau), et la donc prévenir les rides.
- Elle aide les allergiques à lutter contre l’asthme et les rhumes.


ATTENTION :
une cure de vitamine C peut entraîner au début une importante diminution de la tension nerveuse – et donc de la somnolence ! Il vaut mieux éviter d’en prendre avant ou pendant que l’on conduit.

Les quantités nécessaires

- Chez l'adulte en bonne santé : 8 à 10 grammes par jour.

- Chez la femme enceinte : 10 à 15 g par jour au moins.

- Chez le bébé = 1 g par jour et par année d’âge...  

- Chez une personne stressée ou présentant une pathologie : entre 15 et 20 grammes par jour.

- Chez un malade : entre 20 et 30 grammes par jour...

- Chez les personnes empoisonnées par des chimiothérapies massives et/ou sous morphine, 60 à 100 g par jour.

Le début des cures est souvent accompagné d'un nettoyage de la vésicule biliaire, d'où certaines accélérations du transit et l'apparition de quelques gaz, mais de façon limitée dans le temps. Il est préférable au début au moins de la prendre diluée dans un litre d’eau (ou plus) avec du sucre, du miel ou du sirop et de la prendre par petites quantités réparties tout au long de la journée. 10 g par jour = environ deux cuillères à café - mais il est bon de vérifier avec un pèse-lettre.

Les formes de vitamine C à notre disposition

- L’ACIDE L ASCORBIQUE pur est parfaitement tolérée et d'une grande efficacité. Le produit est acide (pH aux alentours de 2,5) mais il n'acidifie pas l'organisme. Il peut être pris avec un peu de sirop. Il serait obtenu par transformation de sucre par des zymases ou enzymes bactériennes. Certains chercheurs ont tenté de déterminer la dose toxique : ils n’y sont pas arrivés, même avec 4 kg par jour (4.00 grammes) ! Attention toutefois : la qualité peut beaucoup varier d’un fournisseur à l’autre et les résultats ne sont pas les mêmes.

- La VITAMINE C NATURELLE est aussi de l'Acide L-Ascorbique mais d'origine végétale. Sur le plan pratique, la plupart du temps, elle est à base d'ACÉROLA, c'est-à-dire d'un jus de fruit. Inconvénients : la législations actuelle fait qu’il est très aléatoire d'avoir la quantité de vitamine C végétale annoncée. Mais le principal inconvénient est l’apport de quantités trop importantes de potassium (K+) présent dans les fruits. L'excès de potassium entraîne un œdème intracellulaire qui se manifeste par une aggravation majeure des inflammations et un gonflement du panicule adipeux. Il faut donc l'éviter absolument en cas de maladie inflammatoire – comme les rhumatismes, les éruptions ou s'il y a un problème de silhouette…

- La Vitamine C que l'on trouve en pharmacie est souvent additionnée de substances plus ou moins bienvenue (caféine, édulcorants genre aspartam…) : il vaut donc mieux l'éviter.


L'absorption de la vitamine C
Prise par la bouche, la vitamine C passe par le tube digestif. Elle est assimilée déjà en partie par l'estomac mais pour l'essentiel par l'intestin grêle. Une fois dans le sang, les globules blancs – qui sont en quelque sorte les pompiers de l'organisme – en captent une très grande partie qu'ils vont pouvoir aller distribuer partout où cette précieuse substance est nécessaire. Le reste rejoint le foie par le système veineux PORTE (entre l’intestin grêle et le foie). Le foie – très avide de vitamine C – en récupère une très grande partie. Pour les maladies sévères qui se situent ailleurs qu'au niveau digestif, il est donc indispensable de prendre des doses suffisantes – supérieures à 20 ou même 30 grammes par jour.
La voie rectale sera utile pour les doses supérieures à 30 grammes par jour en cas de dévitalisation importante, en particulier suite à des chimiothérapies (Voir le protocole des perfusions rectales : NE JAMAIS UTILISER DE L'ACIDE L-ASCORBIQUE PUR).


Où la trouver ?
La vitamine C se trouve uniquement dans les fruits et légumes, notamment le kiwi (80 mg/100 g), les choux (57 mg pour le rouge, 50 mg pour le chou fleur...), les agrumes (52 mg pour le citron et l’orange, 37 mg pour le pamplemousse...), le poivron (160 mg en moyenne), le cresson (60 mg), les herbes aromatiques (37 mg pour le cerfeuil, 200 mg pour le persil, 60 mg pour la ciboulette...).


Acheter de la vitamine  L ascobique sur www.Biopur.fr: ici


Cet article est donné à titre informatif et ne remplace en aucun cas une consultation chez votre médecin.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire