Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

Nos marques

Bienfaits et vertus de l' argile

                               Les bienfaits et les vertus de l’ argile

                                                       

argile / argile / argile / argile / argile / argile / argile / argile / argile

 

L' argile est une matière intelligente qui possède d'innombrables vertus ! Elle est tout à la fois anti-inflammatoire et cicatrisante, antiseptique et désinfiltrante, exsudante et exorcisante. Mieux encore ! Avec les microbes, parasites, bactéries et virus, c'est l'éradication ! 

L'Argile, par voie interne

Il faut savoir qu'il y a des précautions particulières absolument indispensables à respecter pour cette forme de thérapie :

Trois semaines avant toute absorption d' argile, il faut impérativement supprimer l'huile d'olive et l'huile de paraffine.

Quinze jours avant toute absorption, il faut diminuer toutes les huiles de table, le beurre et la crème fraîche.

Huit jours avant toute absorption, il faut supprimer toutes les charcuteries grasses les sauces. Du premier au dernier jour de la prise d'argile, vous devez boire, en dehors des repas, un litre et demi d'eau minérale naturelle, et cela systématiquement chaque jour de votre cure.

Si vous n'avez jamais absorbé d' argile, il vous faut passer impérativement par une période d'essai pour éviter les effets indésirables. Cette cure durera 6 jours.

Comment préparer son eau argilée ?

C'est simple : prenez de l'argile surfine (blanche pour la période d'essai et votre première cure; blanche ou verte pour les cures suivantes).

Mettez à délayer le soir avant de vous coucher une cuillère à café de poudre d'argile dans un verre d'eau minérale pure. Ne prenez pas d'eau gazeuse. Agitez bien le tout pendant deux minutes, sans discontinuer.

 Le lendemain matin, à votre réveil et à jeun, buvez alors un tiers au maximum d'eau argilée. Prenez la précaution de ne pas trop bouger le verre afin que l’argile déposée ne se disperse pas dans l'eau que vous buvez.

Une cure doit avoir une durée de vingt jours au maximum.

 Comment utiliser son eau argilée ?

Les douze premiers jours, buvez votre eau argilée (comme expliquée plus haut).

Les huit derniers jours, il vous faudra boire non plus l'eau argilée, mais l'eau argileuse, c'est à dire que les huit derniers matins, il vous faudra bien remuer l'eau et l'argile puis boire intégralement le contenu du verre. Prévoyez immédiatement après l'absorption quelque chose que vous aimez. En effet, cette substance miracle a malheureusement un goût fort désagréable en bouche!

Outre les périodes d'essai, ne faites jamais plus de deux cures d'argile par an (soit 40 jours dans l'année).

Les meilleurs périodes sont le début du printemps et la fin de l'automne.

Il faut savoir qu'il est normal de ressentir quelques troubles lors des premières ingestions : coliques intestinales, constipations, sueurs froides ou bouffées de chaleur, vertiges, bourdonnements d'oreilles. Mais si vous respectez le dosage, cela n'est pas grave. Buvez de l'eau, supprimez bien les corps gras, le chocolat, les dattes, les boissons gazeuses.

Pour ce qui est des contre indications, elles sont au nombre de trois : si vous avez un traitement en cours autre qu'un traitement homéopathique ; si vous avez de l'hypertension artérielle et la constipation spasmodique ou atonique.

Mise en garde

Il est absolument déconseillé à une femme enceinte d’utiliser sous quelque manière que ce soit de l’ argile et ce, A N’IMPORTE QUEL MOIS DE LA GROSSESSE.

L’ argile est un produit naturel, mais ce n’est pas une raison pour l’utiliser en surdose ! Respectez bien les doses journalières et ne croyez pas qu’une utilisation prolongée est meilleure pour votre santé.

L'Argile, par voie externe                                               

L'usage thérapeutique de l' argile chez l'homme correspond très exactement au besoin instinctif de se ressourcer, tant cette bénéfique terre apporte à notre corps tout ce dont il a besoin en minéraux, métalloïdes propres à rééquilibrer nos cellules.                                                 

Quelques petits trucs

Problèmes dentaires : Commencez tout d'abord à utiliser un dentifrice à l' argile. Mais en cas de carie, outre le brossage général de la dentition, remplissez la cavité dentaire atteinte d'argile compacte que vous aurez obtenue par addition insuffisante d'eau à votre argile en poudre.

 Les échardes de bois : Petit bobo, mais ô combien désagréable. On rechigne bien souvent à s'inciser lorsque le petit morceau de bois ne peut être attrapé. La solution : trempez le doigt dans un bain chaud d' eau argileuse. Ce bain ramollira les chairs et permettra à l'effet absorbant de l' argile d'extirper le fauteur de trouble, naturellement et sans incision !

Le rhume des foins : Les pollens et poussières provenant de la coupe des céréales sont inhalées par le nez et vont se loger dans les muqueuses. Leur simple présence provoque un réflexe automatique de rejet pour les expulser, d'où éternuements. Effectuez plusieurs fois par jour des rinçages du nez avec de l'eau argilée. Puis, dès arrêt des éternuements, utilisez l' eau argileuse. Appliquez également sur les ailes du nez une fine couche de glaise, chaude, tiède ou froide. A vous de choisir en fonction de votre sensibilité et de vos réactions a ces applications.

Les propriétés de l'Argile

ANTISEPTIQUE et CICATRISANTE : antiseptique naturel : « elle ne présente pas les inconvénients de certains antiseptiques chimiques qui tuent les microbes en lésant les cellules composant nos tissus » (Dr. Valnet). Cette propriété proviendrait essentiellement de la teneur en acide silicique de l'argile. Elle joue un rôle d'astringent, de purificateur et d'accélérateur dans la regénération et dans la reconstitution de tissus abîmés.

BACTÉRICIDE : très efficace dans les traitements de maladies telles que entérites, colites, colibacillose, affections pulmonaires ou parasitaires, parasites intestinaux, vers... Très efficace aussi dans le traitement des plaies purulentes en éliminant le pus, en attirant la suppuration, en désinfectant et dépurant l'organisme.

POUVOIR ADSORBANT : du verbe adsorber: fixer par pénétration superficielle. L'argile adsorbe les mauvaises odeurs. C'est, par exemple, ce pouvoir qui «probablement, explique la conservation des oeufs à la mode extrême?orientale; chacun a entendu parler des "oeufs pourris" des Chinois. Ce ne sont pas des oeufs pourris mais des oeufs qui ont été conservés dans la terre argileuse » (Dr. Valnet).

ANTITOXIQUE : pour les mêmes raisons que bactéricide et antiseptique.

DÉGRAISSANT et DÉCOLORANT : les blanchisseurs romains foulaient le linge dans de l'eau argileuse : la terre à foulon. Aux USA on utilise la terre à foulon pour le traitement des produits pétroliers : on n'a pas encore essayé pour enrayer les marées noires...

POUVOIR ABSORBANT : hydrophile. Son pouvoir absorbant s'étend aux gaz et également aux effluves et odeurs, donc aux émanations qui puent trop.

Ce pouvoir absorbant est utilisé dans de nombreuses affections, notamment celles dues à l'intoxication, aux empoisonnements, et dans les maladies de l'appareil digestif.

Sa forte teneur en silice l'indique notamment dans le traitement de l'artériosclérose, le vieillissement, et les états dégénératifs.

L'importance du magnésium, du fer, du calcium, en thérapeutique, permet d'expliquer le rôle des cures argileuses dans les cas d'asthénie, les déminéralisations, les états cancéreux, les anémies.

Son action bactéricide et antiseptique comme son pouvoir absorbant, lui permettent de neutraliser les mauvais goûts de l'eau des villes quand on est obligé d'en boire.
L' argile peut aussi être utilisée pour stériliser les eaux de boisson en cas d'épidémie ou simplement de doute.

Ses pouvoirs absorbant et adsorbant seront utilisés efficacement dans l'entretien des tinettes ou WC rustiques.

Mode d'emploi de L'Argile en usage externe et les précautions s'y rapportant

PRÉPARATION : on verse de l' argile en poudre dans un récipient (évitez le cristal, le plastique et le métal), on la délaie dans l'eau jusqu'à obtenir une pâte molle mais épaisse, genre pâte à modeler bien travaillée. On peut aussi avoir en permanence un récipient où l' argile repose couverte d'eau.

CATAPLASMES : les faire épais de 1/2 à 2 cm. et d'une surface un peu supérieure à la région traitée.

Froid: sur les régions enflammées ou le bas-ventre; les renouveler dès qu'ils sont devenus chauds (15 à 30 minutes environ en général). S'il y avait une sensation persistante de froid, il faudrait le remplacer par une application tiède. Le cataplasme peut aussi être fait avec une argile mouillée d'une décoction ou infusion appropriée.

Tiède ou chaud : sur la région hépatique, les reins, la vessie, les os. Le cataplasme devra être appliqué directement sur la peau, éventuellement avec l'intermédiaire d'une gaze ou d'une mousseline                                   

COMPRESSES : certaines affections contusions, varices relèvent, au moins au début du traitement, de l'application de compresses avant de passer aux cataplasmes ou emplâtres. Pour préparer les compresses, il suffit de mouiller l'argile pour la transformer en une pâte liquide, puis d'y tremper un morceau de toile qu'on égouttera avant d'utiliser. On maintiendra en place les compresses ou cataplasmes, selon les régions traitées évidemment, au moyen d'une bande, d'une ceinture de tissu, voire d'un bandage en croix.

CHEMISE A L'ARGILE : tremper une chemise dans de l'eau argileuse, comme pour les compresses, et la porter à même la peau puis recouvrir d'un vêtement pour maintenir la chaleur.

DURÉE D'APPLICATION : varie selon les cas, bien entendu, de 1 à 3 heures, parfois toute la nuit. S'il y a des sensations désagréables (froid ou douleur par exemple), on retire le cataplasme, et on ne recommencera que 12 ou 24 heures plus tard. Au cas où le cataplasme sécherait trop vite, il faudrait le remplacer rapidement par un autre. Quand on a retiré le cataplasme ou la compresse, il faut enlever les particules qui adhèrent encore à l'eau par un simple lavage (eau froide ou tiède).

RYTHME DES APPLICATIONS : il varie évidemment selon les affections à traiter et les réactions du malade. Dans les cas d'abcès ou de suppuration, il convient de renouveler les cataplasmes toutes les deux heures, jour et nuit si nécessaire. Pour la nuit on peut remplacer le cataplasme par une simple compresse à renouveler seulement une ou deux fois.

Dans les régions lombaires, bas-ventre, abdomen et région hépatique, ces applications peuvent provoquer des réactions diverses. Aussi vaut-il mieux les limiter à un seul cataplasme par jour, d'une durée de 2 à 4 heures. On peut éventuellement laisser le cataplasme toute la,nuit.

PRÉCAUTIONS GÉNÉRALES :

Ne pas procéder à plusieurs applications simultanées. Au cas où les cataplasmes sont prescrits sur plusieurs endroits (bas-ventre et poumon, par exemple), respecter un intervalle de trois heures en moyenne entre les différentes applications.

S'abstenir d'applications d'argile pendant les règles, en cas d'affections utérines;

Jeter l'argile après usage, car elle contient alors des toxines. Laver les toiles, gazes et bandes qu'on a utilisées,

Ne pas procéder à des applications sur le ventre, la poitrine et les reins trop près des repas.

NB- Nous vous l'avons déja dit plus haut, mais n’oubliez pas que l'argile déclenche un ensemble de processus allant du nettoyage et drainage à la reminéralisation et revitalisation. On peut constater donc au début de son utilisation, comme pour d'autres moyens médicinaux actifs, une aggravation de l'affection, aggravation apparente et qui, d'ailleurs, n'intervient pas forcément (agrandissement d'une plaie, d'un ulcère, nouvelles douleurs) : ce n'est pas grave, il faut continuer, c'est l'organisme qui assimile d'abord le remède.

On débutera toujours par des cataplasmes légers, peu épais (1/2 cm maximum) voire de simples compresses, et ce n'est que progressivement qu'on utilisera des cataplasmes jusqu'à 2 cm; pour la durée d'application on passera également de 1 à 2 heures maximum jusqu'à 4 heures. Tout ceci dans les cas où l'argile est bien supportée.

 

POUDRAGE : L'argile peut être utilisée en poudrage et remplacer très bien le talc qui, lui, n'est pas absorbant. Pour les bébés, comme pour les enfants et les adultes.

Sur les légères écorchures superficielles de la peau et sur les plaies même profondes, le saupoudrage d'argile garde une excellente action antiseptique et cicatrisante. L'emploi de l'argile pour la cicatrisation ne garantit pas une plaie parfaitement invisible, mais au moins aussi réussie que celles résultant d'autres méthodes.

On utilisera l'argile de la même manière dans les cas de crevasses, d'eczéma, d'ulcère bénin et pour certaines éruptions.

LES MASQUES DE BEAUTÉ : Sans qu'on le sache toujours, et, très souvent, les masques de soins commercialisés contiennent de l'argile. On fera une sérieuse économie en utilisant tout simplement une pâte d'argile confectionnée comme déjà dit plus haut.

On étend cette préparation en couche mince, sur tout le visage et on la conserve tant qu'elle reste humide, ce qui peut varier de 15 a 30 minutes. L'enlever à l'eau tiède. Une fois par semaine, un tel masque ne peut que faire du bien. Il permettra de décrasser la peau et aidera à soigner les petites maladies (acné, éruptions du visage, couperose), comme les rides...

D'autre part, l'argile en poudre mélangée à de l'huile d'olive, donne une crème adoucissante efficace dans tous les cas de dermatose.

INJECTION VAGINALE & LAVEMENT : Doser l'eau argileuse à raison de 3 à 4 cuillerées à soupe d'argile par litre d'eau; la faire tiédir un peu. Efficace dans les cas de pertes blanches, métrites, colites, parasitoses intestinales aussi.

BAIN DE BOUE : Tout le monde n'a pas forcément une mare d'argile chez soi, mais on peut facilement prendre un bain d'argile en mélangeant environ deux kilos d'argile à un bain normal, cela, entreposé dans un baquet spécialement réservé à cet usage, pourra être utilisé plusieurs fois, en rajoutant simplement de l'eau tiède.

On pourra s'installer (si on a la place) une baignoire réservée à cet usage avec un écoulement autonome, permettant la récupération aisée de l'eau argileuse.

La durée des bains d'argile sera de 5 à 10 minutes au début, puis de 15 à 20 minutes. On les prendra deux fois par semaine pendant un mois. Cure à répéter après un arrêt d'un mois.

Très efficace, notamment dans les cas d'arthritisme, d'affections rhumatismales ou osseuses, et, évidemment, pour l'anémie. Des bains locaux peuvent être pratiqués pour, par exemple, les rhumatismes des mains ou des pieds.

SEL MARIN : On peut améliorer la qualité de l'argile en la préparant avec de l'eau salée au sel de mer. D'ailleurs, le sel non raffiné a toujours occupé une place importante dans les traitements d'affections diverses. Sa richesse en magnésium, brome, iode, cuivre, phosphore, calcium, etc., intervient directement dans le traitement de certaines carences.